• J. Lefèvre-Deumier

    J'ai beau me fuir, je ne m'évite pas, et je
    porte avec moi le regret

    D'un amour trompé, et le terrible ennui d'être en
    dessous de moi-même.

    Je suis comme un mort qui se souviendrait de la vie...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :